logo

Bilan de la première édition du festival Alimenterre

Du lundi 15 octobre au vendredi 19 octobre 2018

C'est l'heure du bilan pour la première édition du festival Alimenterre. Des projections de films, des intervenants, des distributions de soupes, une exposition... pour défendre une alimentation saine et une consommation responsable.

Le festival Alimenterre est un événement qui existe à l'échelle nationale. "On est sollicité en septembre pour y participer", explique Hélène Herment, professeur d'histoire-géographie au lycée Duhamel-du-Monceau. "On n'y avait jamais pris part. C'est une première."

Pourquoi ? Car "aujourd'hui les questions autour de l'alimentation intéressent la communauté éducative dans son ensemble. C'est une interrogation de société. Qu'est ce qu'on mange ? D'où cela vient ? Et pour nous, c'est un projet interdisciplinaire." 

Une consommation responsable, une alimentation saine, l'agriculture dans la mondialisation... Toutes ces questions ont été abordées.

Des intervenants se sont succèdés toute la semaine :

- Anthony Frison, agriculteur à Boynes, pour présenter l'agriculture de conservation (associations de cultures, absence de labours) ;

-Jérôme Véronique, maraîcher et créateur d'une Amap à Ondreville-sur-Essonne, pour résumer ce qu'est une Amap et le principe de circuit court ;

- Antoine Faucheux, agriculteur en conversion bio pour expliquer son parcours et ses pratiques ;

-le Docteur Pinson, médecin généraliste, a animé des ateliers sur la nutrition ;

-Claude-Marie Vadrot, journaliste à Politis, spécialisé dans les questions d'alimentation et d'environnement, est intervenu sur différentes thématiques : les pièges de l'alimentation industrielle que nous trouvons dans les grandes surfaces, l'utilisation des pesticides que nous retrouvons ensuite dans nos assiettes.

Par ailleurs, toute la semaine, une exposition est visible dans l'atrium du lycée : « Contre la faim, soyons cohérents », ainsi que le travail des 1ères L/ES européennes  intitulé Recipes Poems: 

Et tous les jours à la récréation, une distribution de soupe avec des légumes de saison au menu. Un menu spécial festival a été servi à la cantine. Les reste de pain ont été collectés chaque jour pour montrer le gaspillage, qui est en réalité assez modéré.

 

Des films à la carte dans l'amphithéâtre

Enfin, des films à la carte sont visibles tout au long de la semaine : La planète lait ; Le champ des possibles ; L'empire de l'or rouge ; Mexique, sous l'emprise du coca ; Vertueuses, les multinationales ? Le business de l'aide au développement.

Source: 

La république du Centre

Article complet